Anasayfa | 100 Questions & Réponses sur la Foi

Comment est la vision du monde selon un croyant et un incroyant?


Le monde est observé à travers deux paires de lunettes. La première lunette est celle de la foi, l’autre celle de la dénégation.

La dénégation, c’est-à-dire celui qui nie l’existence du Créateur et regarde le monde avec les lunettes de dénégation voit tout l’universcomme étant vagabond, non planifié, sans but et sans propriétaire. Il ne sait pas et ne saura pas pourquoi ces êtres ont été crée et quels sont leurs devoirs. Comme une personne abandonnée dans une montagne en pleine nuit et qui fait ressembler tout ce qu’il voit à un monstre ou à un serpent et ne comprend pas quels sont leurs devoirs, pourquoi ils sont là et à quoi ils ressemblent réellement.

Toute l’intention et l’objectif de cette personne sont basés surla vie terrestre. Dans son univers il n’y a pas d’autre monde que ce monde. C’est pour cette raison qu’elle veut satisfaire tous ses sentiments « dans ce monde ».

Alors que les sentiments donnés à l’homme sont basés sur l’Au-Delà. Chaque sentiment est éternel. İl est impossible de satisfaire ces sentiments dans ce monde. Par exemple,l’homme à ce désir de vivre éternellement et de posséder beaucoup de biens abondamment. Le sentiment d’amour et de compassion est infini. On ne dit jamais: “J’aime tous ces gens, désormais, je n’ai plus de place dans mon coeur pour en aimer d’autres.” Même si on aime tous les gens, la capacité de ce sentiment n’est jamais remplie.

Si une personne regarde la vie à travers de la lunette de dénégation, malgré toutes les créatures qu’elle verra, portant un sens, ayant une mission ou un but, elle ne pourra pas les comprendre. Selon cette personne les gens dans le passé sont morts et ont disparu. Ceux du futur vont disparaître et pourrir aussi. Donc cette personne se voit comme un être entre deux tombes qui va disparaître bientôt et qui va mourir et pourrir. Une telle personne est tel un détenu jugé àmort qui attend son exécution à tout moment. Elle ne peut, à cause de cela, prendre plaisir et goût de la vie.

Celui qui voit l’univers avec dénégation a une confiance en son intelligence, ce qui le mène àcroire que son cerveau est « l’ingénieur » de cet univers, ainsi il compare toute chose par rapport son ego et proteste la richesse du riche et la pauvreté du pauvre. Il se plaint de ne pas avoir de meilleures conditions.

Pour éclaircir ce sujet, le Saint Coran raconte le récit de la richesse de Karoun (Coré). Coré est tellement riche qu’il ne parvient plus à porter lui-même les clés de ses trésors. Son entourage l’enviait et se disait : « si on pouvait être riche comme lui !» Mais Coré n’accomplit aucune responsabilité qu’apporte sa richesse comme par exemple ; donner l’aumône aux pauvres ou payer en toute équité le salaire de ses travailleurs. Il prétend (avec arrogance) qu’il est devenu riche grâce à son savoir.

Lorsque Allah (Exalté) l’enterra avec ses biens, ceux qui l’enviaient auparavant disaient à présent : « heureusement qu’Allah ne nous a pas donné une telle richesse, aucun de nous ne voudrions être à la place de Coré. »

Celui qui voit son cerveau comme l’ingénieur qui détermine la forme de l’univers, qui ressent de l’hostilité envers Allah lorqu’il ne lui fournit pas certaines opportunités, devrait se rappeler des histoires semblables racontées dans le Coran. İl devrait au contraire se réjouir de ne pas porter les responsabilités qu’il ne pourrait assumer au lieu de se plaindre. Car Allah nous fait savoir très clairement qu’il sera demandé compte des biens possédés, même de l’eau bue et de l’air respiré.

Celui qui regarde l’univers à travers les lunettes de la Foivoit cet universcomme un palaiset une maison d’hôtes décorés de roses et de basilics où toutes sortes de biens et de cadeaux y sont servis. Le croyant ressent de la gratitude envers son Créateur Allah (Exalté) qui lui a donné forme à partir de la matrice de sa mère, et puis le changea de forme en forme.Allah (Exalté) le créa non en tant que roche, non en tant que plante ou qu’animal mais IL (Exalté) le créa en tant qu’être humain en l’ornant d’une raison,  d’une imagination et d’une mémoire et en lui mettant à son service tous les êtres vivants et non vivants de l’univers.

Lorsqu’il regarde dans le passé, il comprend que le voyage qui commença avec ses ancêtresAdam et Eve (qu’Allah soit Satisfait d’eux) aboutit au paradis, qu’il sera là-bas avec ses proches et ses aimés éternellement avec tous les biens et cadeaux que lui offrira son Créateur. İl comprend donc que le monde n’est pas un vrai lieu mais une salle d’attente où il est testé dans le chemin de l’Au-Delà.

İl sait que les malheurs comme les maladies ou les tremblements de terre font partie de cette épreuve et il montrera donc de la patience car il sait aussi que chaque peine vécue ou chaque difficulté endurée méritera une récompense dans l’Au-Delà.
Lorsqu’il fait face à des évènements auxquels il ne peut donner sens ou ne peut comprendre, il parle comme İbrahim Hakkı qui dit:

Allah transforme les mauvaises choses en bonnes choses, (c’est-à-dire qu’il y a forcément quelque chose de bien pour nous sous chaque chose que l’on considère  mal. Allah rend les mauvaises choses en bonnes choses).

Ne crois pas qu’İl fait autre chose, (C’est-à-dire qu’il y a forcément de la bonté et de la beauté dans ce que crée Allah. Ce qui est créé n’est autre que du bien).

L’intelligent observe le moment, (C’est-à-dire que celui qui est intelligent, celui qui a du savoir, observe juste. İl n’essaye pas d’objecter les choses qu’il ne comprend pas et dont il ne connaît pas la raison).

Voyons ce qu’Allah va faire,

Quoiqu’il fasse, il le fait bien.

Ne dis pas pourquoi c’est ainsi,

İl est à sa place ainsi,

Observe la fin, patient,

Voyons ce qu’Allah va faire,

Quoiqu’İl fasse,  il le fait bien” dit-il.

Même si l’homme avec sa raison ne comprend pas, il sait qu’Allah (Exalté) fera tout à la perfection et de la meilleure des façons.

Share this