Anasayfa | 100 Questions & Réponses sur la Foi

La Foi a t-elle un effet bénéfique sur la santé? Existent-ils des recherches scientifiques réalisées à ce sujet?


La Foi apporte la joie de vivre, le sentiment de s’attacherà la vie. Pour celui qui a la Foi, la vie etl’existence est agréable.  Le croyant voit la viecomme une grâce d’Allah (Exalté). L’environnement social et naturel, il le voit comme une oeuvre d’art d’Allah (Exalté), dans lequel il est une partie qui complète cet environnement. Cette personne considère que rester en vie est une mission et qu’elle doit lutter pour cela jusqu’à ce que cette mission prenne fin.

L’une des plus importantes fondations spirituelles qui organise la vie dans une communautémusulmane est la Foi. Les commandements et interdictions d’Allah (Exalté) se reflètent à travers celui ou celle qui porte la Foi.

D’autre part la Foi donne à l’homme un grand sentiment de contentement et lui permet d’avoir une relation distante (éloignée) avec les biens terrestres. La Foi dévloppe chez l’homme le sentiment de contentement; il se contente du minimum, il reste raisonnable dans l’acquisition de ses besoins, même si elles ne sont pas extrêmes, il se procureet se motive avec un minimum de biens. Ainsi cela sauve la personne de tomber dans une dépression.

İl y a deux livres de base sur le bien de la Foi sur la santé: le premier; “The Handbook of religion and Health” (Le Livre de Poche de la religion et de la Santé) qui est une oeuvre de 172 pages choisie parmi plusieurs ouvrages de recherches qui consistent à établir une relation entre la religion et la santé. Le second, “God, Belief and Health” (Dieu, la Foi et la Santé) est un livre écrit par l’un des plus grands experts, Dr. Jeff Levin, qui affirme que les groupes croyants se comportent mieux que les groupes incroyants au moment d’une maladie ou de la mort.

Dr. Levin souligne dans sa recherche ce qui suit: les membres d’un groupe religieux qui se restreignent de certains comportements et s’encouragent à adopter un mode de vie saine ont moins de risquede crise cardiaque, d’hypertension ou de cancer. İls possèdent une vie plus saine et plus longue. Les religions qui interdisent l’alcool, la cigarette, le rapport sexuel hors mariage et qui encouragent une diète restreinte sont plus avantageuses dans ces cas-là. Ces avantages ne peuvent être atteints sans fréquenter un lieu de prière ou effectuer certaines activités corporelles liées à ce culte.

Dr. Levin répète que les trois maladies- le coeur, le cancer et l’hypertension-connues sous le nom “d’assassins de l’Amérique du Nord” sont observés plus chez les gens incroyants que les personnes croyantes. İl dit par exemple que les femmes mariées avec des hommes circoncis sont moins atteintes du cancer de l’utérus. De même,parmiles hindous qui ne sont pas circoncis, des cas du cancer de l’utérus ressensé chez les femmes sont beaucoup plus nombreuses que les femmes hindoues musulmanes chez qui ces maladies sont rares.

On peut voir un taux de mortalité, lié à l’hypertension, inférieur à 40% chez les musulmans qui fréquentent couramment les lieux de prière, qui ne consomment pas d’alcool et qui ne sont pas pressés ni agressifs dans leur vie mais plutôt patients.

Avec tout cela, nous savons que le but de la Foi et de la prière est de prouver notre attachement à notre Créateur – Tout Miséricordieux-. Ces recherches nous montrent qu’Allah -le Très Haut-nous récompense déjà dans ce bas-monde en nous offrantde la joie dans notre esprit, de la paix dans notre coeur, et une bonne santé!

La nouvelle publiée par Associated Press le 24 Août 2007 est vraiment intéressante. L’agence a fait entendre au monde entier les effets positifs de l’éthique de la religion sur les jeunes en intitulant la page de couverture du journal “Pour beaucoup d’enfantsla Foi est la clé du bonheur”.

D’après l’information figurant dans l’article, le résultat d’une enquête montre que les jeunes religieux sont plus heureux que les jeunes athéistes. Une autre recherche menée par Associated Press et MTV montre que des gens âgés entre 13 et 24 ans et qui se définissent religieux ou très religieux, sont plus heureux que ceux qui ne le sont pas. 44% de ces jeunes prétendent que la religion et la spiritualité sont très importantes pour eux. 21% des jeunes pensent que ce sujet est important. Parmi différentes races ayant participé à cette enquête, les Afro-Américains considèrent que la religion est l’élément le plus importantselon eux.80% de ceux qui attache de l’importance à la religiondans leur vie, se reconnaissent être « heureux ».

Les sociologues attirent l’attention sur le fait qu’il y a un lien direct entre le bonheur et les activités religieuses à accomplir. Le professeur de sociologie de l’université de la Caroline du Sud, Lisa Pearce, ajoute que « la religion a une contribution favorable au bonheur ».

Dans l’enquête menée, 68% des jeunes pratiquent leur propre religion et croyance. Parmi ceux qui ont participé  à cette enquête, 75% expriment qu’Allah (Exalté) a un effet sur leur bonheur et leur paix intérieur.

Share this